Sophie Auger – Auteure en tout genre

Bonjour à tous ! Aujourd’hui, j’ai le plaisir de recevoir une auteure que j’adore et que je suis depuis très longtemps. Nous accueillons donc Sophie Auger pour cette interview.

 

Bonjour Sophie, peux-tu nous faire une petite présentation s’il te plaît ?
Bonjour France ! Je pense qu’il est inutile de faire les présentations entre nous, nous sommes un vieux couple d’auteure et blogueuse 😉
Sophie Auger, auteure en tous genres qui déteste les cases et adore les donuts.
28 ans depuis plus de trois ans.
Mariée au héros de « HER » et « HIM ».

Revenons à tes débuts, en tant qu’auteure auto-éditée ?
J’ai commencé avec « HIM ». C’est le premier manuscrit que j’ai décidé de révéler au public en tentant le concours Plumes Amazon. J’écris depuis que j’ai l’âge de le faire, mais en 2015 j’ai décidé de m’amuser et j’ai participé à ce concours. Au final j’ai terminé deuxième et mon roman a été un best seller numérique avec plus de 60000 exemplaires vendus.

Te souviens-tu de ta première expérience de livre édité ? Lequel était-ce ? Ton expérience ? Ton ressenti ?
C’était « Alia » chez Nisha.
On a voulu créer un spin off de « Dimitri » pour le SDL de Paris, afin que je puisse signer sur le stand et rencontrer mes lectrices.
Premières dédicaces donc forcément expérience incroyable.

Comment cela s’est enchainé ? T’attendais-tu à autant de passion et de succès pour tes livres ?
Arf… Je ne considère absolument pas que j’ai du succès. Dickers a du succès. Levy, Musso, Grimaldi ont du succès. Moi je suis juste une nana qui fait ce qu’elle aime et qui le partage avec les autres. Si le succès arrive un jour tant mieux, si il n’arrive jamais, j’ai déjà tout ce qu’il faut !

Pourquoi avoir choisi la romance à tes débuts ?
Je n’ai pas choisi ce style, c’est lui qui m’a choisi. Je me laisse porter par mon imagination, mes personnages, mes envies à un instant T.
Aujourd’hui ma plume m’emmène vers d’autres horizons. Mais certains de mes romans comme « Ces instants de Nous », « Sur ta Bouche » ou même « Be With Me » me paraissent loin de la romance, tout en étant romancé.
J’ai le sentiment qu’aujourd’hui une romance doit forcément rimer avec scènes érotiques. Hors je pense que passé l’effet de mode « Fifty Shade » et « After », rien ne vaut le côté fleur bleue et subjectif.

Combien de livre as-tu sorti à ce jour ? Qu’est-ce que cette expérience t’a apporté ? Ce que tu retiendrais de ce voyage dans la Romance ? Aurais-tu des souvenirs inoubliables, des anecdotes particulières ? Y a-t-il quelque chose qui t’a déplu ?
Une dizaine. Cette expérience m’a apporté un peu plus de confiance, de relativité, de recul. J’ai appris à ne plus exister au travers du regard des autres mais du mien. Et ça c’est essentiel dans une vie je pense.
Souvenir de fou ? Quand « Be with me » a été en rupture de stock en une journée au SDL 2018 alors que les quantités étaient identiques pour chaque auteur. Une romance entre hommes qui explose les romances hétéros, ça prouve que les esprits s’ouvrent.
Ce qui m’a déplu ? Qu’on me force à détailler et ajouter des scènes de sexes dans deux de mes romans que je ne veux même plus ouvrir…….

Comment s’est annoncée « HER » ? Pourquoi terminer avec celui-là ?
Et bien je dirais que c’est la parution parfaite pour terminer l’aventure romance.
Parce qu’en ayant commencé avec « HIM », je ne voyais pas plus beau clin d’œil que finir avec « HER ».

Pourquoi avoir fait ce choix de changer de style ?
Encore une fois je n’ai pas changé de style, je suis mes envies et rien de plus. Je suis comme les arbres, je grandis et me nourris de ce que la Terre m’apporte. Je ne suis plus la même qu’hier et pas encore celle de demain. Il faut faire ce qu’on veut sans se poser de question.

Je sais que tu as évolué depuis tes premiers écrits, pourrais-tu nous expliquer ce qui a changé dans ta façon de voir les choses ?
Très sincèrement ?? Je suis beaucoup moins naïve et peut être un peu moins égocentrique.

Quelle sera ta nouvelle orientation ?
Pour le moment mon prochain roman est un feel good et je me tâte à commencer une suite.
Après j’aimerais écrire pour les enfants, faire de la BD, des recettes de cuisines éthiques, plein de choses.
Je ne m’arrête pas dans la création et je ne me contente pas d’un style.

Ton roman « feel good » est paru aujourd’hui, comment te sens-tu par rapport à cela ? As-tu des appréhensions, des inquiétudes ? Ou es-tu plutôt sereine ? Impatiente ?
Je suis ultra sereine. Ce livre est pour moi le meilleur de ce que j’ai fait. Même si tout le monde le déteste, ça n’y changera rien. Grâce à lui j’ai trouvé la paix et c’est ce qui compte.

Un mot pour tes lecteurs ?
Merci. Pour tout votre amour.

 

Merci à toi Sophie de nous avoir accordé du temps et de nous emporter dans tes fabuleuses histoires ❤
J’ai eu la chance de lire « Quand le vent caresse mes cheveux » en avant-première et il est fabuleux ! Je vous souhaite une belle découverte et vous dis à bientôt 😉

Livresquement
France

 

Découvrez les chroniques de « HER« , « HIM« , « Dimitri« , … chez Nisha Éditions

Et celle de « Quand le vent caresse mes cheveux » aux Éditions Déliées

0 commentaires
0 likes
Post précédent: Quand le vent caresse mes cheveux – Sophie AugerPost suivant: Grand Jeu Book’In & Cie (4)

Articles similaires

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *