Le Sceptre de Toschk – Tome 3 : Cœurs et Âmes – Élodie François

Quand Marla croise par hasard Ozir, elle est persuadée de le connaître… Serait-ce celui qu’elle a aperçu dans sa dernière prémonition ? Si cet homme est bien celui qu’elle croit, il est en réalité un dangereux démon, et une femme est sur le point de mourir. Marla doit empêcher sa vision de devenir réalité, quoi qu’il en coûte. Peu importe si sa propre vie est menacée.
Lorsqu’un lien improbable se crée entre Marla et Ozir, l’un comme l’autre se sent plus perdu que jamais. Entre une sorcière et un démon, peut-il y avoir autre chose que de la haine ?

Avis

“Cœurs et Âmes” aura été difficile à commencer pour moi. Je m’explique. J’avais tellement adoré le Tome précédent (“La prophétie des cinq sœurs”) que débuter ce tome 3, avec de nouveaux personnages, m’a déstabilisé. J’ai eu du mal, au début de ma lecture, à adhérer aux personnages, au milieu qui est totalement différent, à l’époque plus lointaine. Mais je me suis faite petit à petit à Marla, à son monde très trouble et à ce nouveau personnage ambigu qu’est Ozir.

Commençons tout d’abord par la couverture qui est superbe ! J’adore cette couleur feu. On a la sensation d’un brasier ardant face au personnage. D’ailleurs, à mon avis, la jeune femme sur la couverture représente très bien Marla. Ce regard intense, comme si elle pouvait lire en vous. Cette couverture représente à la fois le personnage, mais aussi l’époque avec l’image du bûcher proche et le bijou sur le front de la jeune femme.

Parlons maintenant des personnages. Marla, jeune sorcière, vit à une époque où la sorcellerie est chassée sous des prétextes insensés. Du jour au lendemain, tout le monde peut se retrouver sur le bûcher pour tout et n’importe quoi. Ce milieu est très bien décrit par l’auteure, on s’y croirai presque. Le danger que représente le don de Marla à cette époque, dans ces lieux, est palpable et est conté avec minutie par Élodie François. L’on ressent la peur et l’appréhension de Tilly, amie et seule famille qu’il reste à notre héroïne, face à la traque des “sorcières”. La jeune Marla, qui a déjà vécu des moments difficiles, va encore devoir être courageuse et avancer à tâtons vers une prophétie assez floue. Sa route croisera celle d’Ozir et ce sera le début de leur perte à tous les deux.
Ozir, l’un des derniers Szarnias (sorte de démon qui se nourrit de l’âme et de cœurs humains), vit caché auprès des hommes et survit avec difficulté. Son destin et celui de Marla vont s’entrelacer et ce lien particulier entraînera des situations bien compliquées pour nos deux personnages. Je ne peux vous en dire plus, de peur de gâcher cette très belle histoire remplie de péripéties, de remises en question et de surprises. Mais j peux vous assurer que je l’ai adoré cette histoire.

J’ai aimé suivre ces deux personnages, dans leurs aventures. Le parcours de Ozir sera difficile, mouvementé, parfois même très douloureux. Son passé n’a d’ailleurs pas été tendre non plus. L’avenir de Marla, quand à lui, est déjà tout tracé. Pourtant ses choix entraîneront d’autres évènements dont on ne soupçonneraient pas l’existence.
J’ai beaucoup aimé les rencontres de notre jeune sorcière. Je n’en dirai pas plus pour ne pas divulguer des informations importantes. Mais au fil de l’avancée de l’histoire, les liens se feront de plus en plus. J’ai aimé découvrir ceux qui lient ces personnages aux autres livres de la Saga “Le Sceptre de Toschk“.
Une idée fabuleuse, une trame imbriquée dans les autres tomes de la Saga avec finesse et adresse. Telle une tisseuse de toile, l’auteure Élodie François, espiègle et un tantinet malicieuse, a réussi à m’entrainer dans ses doux fils de soie et à me glisser dans sa toile vers le dernier tome de cette Saga “Les ombres du passé”. Je n’ai pas vu le temps passer au gré des pages de ce Tome 3.

Au final, malgré un début difficile, “Cœurs et âmes” m’a beaucoup plu. De nombreux points seront révélés, notamment l’origine des Szarnias, que j’ai adoré découvrir. Les liens avec tous les personnages de la Saga, ainsi que l’histoire de Marla et Ozir m’ont transporté.

Il avait l’impression de chavirer. L’impression de se noyer, qu’une vague allait l’emporter. Et si elle l’emportait, il n’était pas sûr d’y survivre.

— Élodie François

Livresquement,
France B.

Auto-édition
30 Juillet 2020 (230 pages)
Broché : 15,00€ – Ebook 2,99€ (ou Abonnement Kindle)
Lecture de Novembre 2020

Le livre en version papier : ICI
En numérique : LA

Autre livre de l’auteure : “Ne jamais dire je t’aime” : Par là 

 

Summary

En somme, un tome 3 bien réalisé et des personnages qui accrochent le lecteur. Une trame qui se fond dans les autres tomes de la Saga "Le Sceptre de Toschk" à la perfection. J'ai passé un super moment auprès de Marla et Ozir et j'avais tellement hâte de découvrir le dernier tome. Un livre à lire absolument ! Que dis-je, une saga à découvrir de toute urgence !!

— France B.
0 commentaires
26 likes
Post précédent: Journal d’un Noob, Tome 4 : Vrai Guerrier – Cube KidPost suivant: Drôle de perroquet ! Les couleurs

Articles similaires

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *