Et si elle effaçait les frontières, Tome 1 : Auprès de lui

Il l’a quittée sans un au revoir. Elle l’a haï pendant sept ans.
Quand Graziella découvre avec qui elle doit traiter pour l’organisation d’un mariage, ce sont toutes ses certitudes qui s’écroulent. Comme un château de sable emporté par la marée, son univers s’effondre, car c’est lui qu’elle doit affronter. Théo, celui qui l’a abandonnée des années plus tôt, celui pour qui son cœur n’a jamais cessé de battre. Mais si ces retrouvailles l’affectent de la plus violente des manières, pour Théo c’est encore pire. Rongé par les remords, brisé par la culpabilité, il n’est plus celui qu’elle a connu. Et pourtant… derrière ses secrets inavouables, c’est toujours l’homme qu’elle a aimé qu’elle discerne.
Trouvera-t-il auprès d’elle la force de se livrer tel qu’il est aujourd’hui ?
Saura-t-elle effacer les frontières qu’il a dressées entre eux en s’éloignant ?

“Ce roman traite d’un sujet délicat dont il me tenait à cœur de parler. Je le fais avec mes mots, mes connaissances et grâce à mes recherches. Il ne s’agit en aucun cas d’un ouvrage à visée « médicale » ou ayant parole d’Évangile : chaque individu souffrant de la pathologie présente dans cette histoire réagit de façon différente, a sa propre expérience et son propre vécu. J’ai connu deux personnes atteintes de cette maladie, ce livre est en quelque sorte un hommage que je leur rends. J’espère sensibiliser les lecteurs à mon échelle…” Elodie François

Mon Avis

En écrivant cette chronique, je me rends compte que ce livre m’a encore plus touchée que ce que je pensais. J’ai mis du temps pour trouver les mots justes, réussir à mettre sur papier les émotions que j’ai ressenties et celles qui m’ont assaillies, les larmes versés et les moments de joie.

Allez, commençons par la couverture. Elle sied parfaitement aux thèmes de cette histoire, encore un magnifique travail de Dragonfly Cover Artist. Fabuleuse, avec des détails qui représentent exactement ce que nous allons y lire. Mention spéciale pour le nénuphar et sa signification. Ainsi que pour les fêlures du personnage.

Des personnages intenses

Parlons justement de ceux-ci, ils sont vraiment bien décrits, leurs sentiments et leurs émotions encore plus. On se plonge dans leur peau, en ayant qu’une envie, celle de comprendre pourquoi ? Tout comme Graziella qui souhaite avoir des réponses, nous lecteurs les cherchons aussi.

La voix de Théo fait plaisir à entendre. On le suit sans savoir ce qu’il en retourne. Pourtant l’on sent de façon certaine qu’il y a de gros problèmes qui se profilent et qui l’ont poussé à faire des choix difficiles.

Sa voix au timbre grave […] roula jusqu’à elle, la faisant frissonner. Seigneur… qu’est-ce qu’elle l’aimait, cette voix ! Elle en avait savouré chaque intonation, chaque vibration, chaque modulation autrefois.

— Et si elle effaçait les frontières, Tome 1 : Auprès de lui – Élodie François

Un lien intense

Dès le départ, la relation entre Théo et Graziella est à part. D’une intensité et d’une insondable profondeur. Dans leurs mots, leurs gestes, leur humour, … tout inspire l’amour qu’il se porte. Ce lien, malgré le temps, la distance, la perte, la douleur, … est incroyable. L’Amour est une chose incoryable, elle fait fit de toutes les différences, les rancœurs et les incompréhensions.

Enfin… déraper… Est-ce que ça avait vraiment dérapé ? Il ne s’était rien passé, en réalité. Non ? Ou bien, si ? Elle n’était plus sûre de rien soudain.

— Et si elle effaçait les frontières, Tome 1 : Auprès de lui – Élodie François

Un livre d’une grande justesse

J’ai senti son désarroi, ses fêlures, ses douleurs, les contradictions de ses pensées et ses émotions en pagaille. Il est tellement bien écrit ce personnage.
J’ai compris de quoi il souffrait avant que cela soit dévoiler, ce qui induit que ses symptômes, comme ses mots sont extrêmement bien décrits et choisis par l’auteure. Un travail en profondeur, minutieux, abreuvé de petits détails judicieux et éloquents de justesse.
Élodie François sait de quoi elle parle, pour l’avoir vécu dans son entourage, et elle a su retranscrire les traits, difficultés, détails insaisissables et subtiles de cette maladie méconnue et invisible pour la plupart des gens.

Ce n’était pas elle qui venait de faire une plongée brutale dans le passé. Un retour en arrière qui le faisait s’enfoncer dans les méandres de sa culpabilité, dans des remords profondément ancrés dont il essayait de se défaire depuis sept ans.

— Et si elle effaçait les frontières, Tome 1 : Auprès de lui – Élodie François

Une lecture passionnante

Ce premier tome de “Et si elle effaçait les frontières” est écrit avec beaucoup de réalisme et de franchise. L’on parle d’une maladie qui détruit, qui affaibli, qui isole, et qui engendre de grande souffrance. Toutes ses émotions, sensations y sont. Ce livre en devient addictif tellement l’on veut savoir ce qu’il s’est passé, mais aussi ce qu’il va se passer par la suite. Un enchevêtrement de moments passés et présent que l’on suit avec délectation. Les derniers chapitres, en l’occurrence, reflètent parfaitement la dimension réelle de cette maladie.

Il n’en reste pas moins que l’auteure a su laisser une belle place au côté “romance”, sans qu’il soit effacé ou étouffé par les thèmes douloureux.

Là, flottaient quelques nénuphars, feuilles vert mousse sur lesquelles reposaient des lotus d’un rose soutenu. Il ferma les paupières, ses doigts trouvèrent la nuque de Graziella, où couraient les lignes de cette fleur. Sa peau frissonna sous sa main […]. Rouvrant les yeux, il les ancra aux siens, se plongea dans es nuances de noisette et de mordoré.

— Et si elle effaçait les frontières, Tome 1 : Auprès de lui – Élodie François

Il en est de même pour l’humour très présent dans cet écrit, il permet de revenir à des moments calmes entre deux tempêtes émotionnelles. Il est une sorte de soupape, utilisé par Théo, entre autre, afin de dédramatiser certaines situations.

Une jeune femme formidable

J’ai adoré Graziella, un personnage fascinant à la dualité assez complexe. Toute à la fois, forte et fragile, dynamique et à bout de force, qui fait face et est tellement blessée. Par Théo certes, mais aussi par un père intolérant, limite agressif dans ses propos et qui semble lui vouer une rancœur incompréhensible. D’ailleurs la toute fin de ce roman présage de bien sombres secrets pour le Tome 2. J’ai tellement hâte !!!

Graziella est effectivement forte, mentalement et physiquement. Elle s’est endurcie et contrôle tout dans sa vie. Tempérament qui va à la perfection avec son métier d’organisatrice, où elle gère tout d’une main de maître. Cependant, ce grand contrôle constant en devient pesant et va lui jouer quelques tours, surtout quand, le destin s’en mêle.
Je l’ai trouvé sincère, je dirai même très franche. Mais tout ce contrôle cache des douleurs enfouies, des fêlures camouflées, des secrets et un vécu difficiles. Que nous découvrirons au cours de notre lecture.

Des sujets difficiles à aborder

C’est une lecture où il faut réellement s’accrocher, les thèmes sont douloureux, dérangeants pour certains, mais reflètent tellement la réalité. Élodie François a su insuffler vie et pertinence à ses deux personnages principaux. Leurs combats en deviennent les nôtres, leur douleur est intense, leurs choix pas toujours évidents et les difficultés rencontrés et à venir présagent des moments palpitants.

Merci Élodie François pour cette histoire, de traiter des thèmes aussi forts, méconnus et importants, avec tant de justesse. D’avoir mis dans cet écrit ces douleurs invisibles, ces mots dérangeants, ces émotions percutantes, cette souffrance incompréhensible à ceux qui ne savent pas. J’ai aimé la tolérance et la force qu’a mis Graziella à accepter et comprendre les événements et révélations.

J’ai hâte de lire ce Tome 2, d’en découvrir le titre et l’écrin.

Livresquement,
France B.

Auto-édition
19 Janvier 2022 (424 pages)
Lecture de Janvier 2022

Votre commande

Sur Amazon : 

Summary

Une lecture intense, des thèmes forts, des personnages dont les fêlures et les secrets sont lourds de conséquence. Attention, lecteurs accrochez-vous, "Et si elle effaçait les frontières" traite d'un sujet délicat, d'une pathologie difficile à cerner et à vivre. Il est préférable d'en être averti. Une lecture que je vous conseille si cela ne vous effraie pas. Un moment de lecture fascinant !

— France B.
0 commentaires
5 likes
Post précédent: Fate Shelter, La décision de l’avenir M.W. Parvédy-NavinPost suivant: Le Murmure des Profondeurs – Charlie L.

Articles similaires

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *