Our love will never die – Eva de Kerlan

Le monde de Niels n’est plus le même depuis qu’Ileyna y a fait irruption. Ce soir-là, elle lui est apparue, sublime, au milieu de la foule et des flashs du stroboscope, alors qu’il était occupé à servir les clients au bar. Quand il lui a avoué être sourd, elle n’a pas disparu comme tous les autres, une expression de pitié sur le visage. À la place, elle l’a entraîné sur la piste de danse pour lui faire vivre un moment hors du temps. Depuis, elle occupe toutes ses pensées ; il revoit sans cesse sa peau caramel, ses lèvres pulpeuses et son regard si déstabilisant, comme si elle pouvait lire au plus profond de lui. Mais Ileyna n’est pas du genre à se laisser apprivoiser et, si son caractère volcanique en impressionne plus d’un, Niels, lui, se promet une chose : il fera tout pour la convaincre qu’ils sont faits l’un pour l’autre.

Avis

La fin de cette histoire est à la fois fascinante, frustrante et terriblement poétique. Horriblement magique !

Un titre qui va à la perfection à ce roman que je qualifierai d’artistique.
Des personnages forts, avec des caractères affirmés, des histoires de vie singulières, des spécificités qui les rendent tellement vivants et uniques.
Niels est fascinant, à la fois spécial et particulier. Sa vie n’a pas été simple et j’ai adoré le découvrir. Une fois de plus Eva de Kerlan dépeint un personnage masculin à la perfection. Je crois bien que c’est mon auteure de personnage masculin préférée.
Ileyna est sauvage, irréfléchie, à la limite d’être irresponsable, impétueuse et tellement impulsive. Quelque fois j’ai eu envie de lui coller une bonne claque pour qu’elle se ressaisisse. Mais je l’ai beaucoup aimé malgré tout. À la fois jeune fille perdue et rebelle, prise au piège d’un monde qui ne lui sied pas du tout, mais aussi douce, compréhensive et passionnée.
Les personnages secondaires, Wolf (qui porte bien son nom je dois dire) et Soleyne, quelque peu effacés au début de l’histoire, prendront par la suite toute leur place.

Niels et Ileyna vont traverser des moments difficiles et je ne me doutais pas à quel point cela serait prenant. Il leur faudra de la patience, de la persévérance, mais aussi de la résilience et du lâcher-prise, afin d’affronter les embûches qui jalonneront leur passage.

« Our love will never die » est un livre qu’on commence et qu’on n’arrive plus à lâcher. Totalement addictif, Eva de Kerlan a réussi à le rendre encore plus attractif. Tous les éléments sont réunis afin de vous rendre totalement accro à ses lignes. A chaque fois que j’ai essayé de m’en détacher, je restais arrimée aux phrases avec l’envie dévorante d’en découvrir plus.

Eva de Kerlan a réussi à y intégrer deux sujets très peu traités en romance et à les imbriquer de telle manière qu’on parte de découverte en surprise. A tel point, qu’on ne sait plus du tout comment l’histoire tournera. J’ai été surprise bien des fois et j’ai adoré cette incertitude concernant l’évolution des personnages.
La surdité, sujet peu commun dans les romances, y est traitée avec beaucoup de douceur et de perspicacité. Pas une seule fois l’on n’oublie qu’elle est omniprésente. Pendant ma lecture c’était comme si je pouvais percevoir ce silence assourdissant entourant l’histoire de « Our love will never die ».
La magie, sujet moins rare certes, mais qui demande finesse, dextérité et émerveillement – afin qu’il soit traité avec toute la perfection qui lui est due – est ici mené de main de maître. J’ai été éblouie par les mots envoûtants de l’auteure et me suis perdue dans la beauté de l’atmosphère magique de notre illusionniste.
Eva de Kerlan est une auteure que je suis depuis un moment déjà et qui fait partie de mes fidèles partenaires. J’aime les sujets qu’elle traite, les mots qu’elle emploie et ce livre-ci ne fait pas exception.

« Our love will never die » est une ode à la magie, à la poésie, à la beauté des choses simples de la vie. Ce livre est aussi un appel à l’inclusion, au partage et à la patience.

Je remercie Eva de Kerlan pour cette magnifique histoire que j’ai pris plaisir à déguster. Merci à Netgalley et Hachette pour ce magnifique service presse.

A coups de tours enjolivés, de tentatives pour émerveiller, attirer, retenir,… séduire. Arc-en-ciel évanescent issu de minuscules prismes cachés entre mes doigts, ombrelle satinée apparaissant de nulle part, baisers envolés… fleur aux pétales colorés, porteuse d’espérance et de beauté.

— Our love will never die – Eva de Kerlan

Livresquement,
France B.

Harlequin – Collection HQN
16 Septembre 2020 (215 pages)
Ebook : 4,99€ – Poche : 6,90€ (Février 2021)
Lecture de Septembre 2020

 

Vos commandes

Sur Amazon : LA
Précommande du format poche : ICI

 

Summary

Une lecture qui ne peut s'arrêter qu'à la fin. Une envie irrépressible de savoir ce qu'il va arriver à nos deux protagonistes. Jusqu'à la toute fin, je me serais posée des questions. Une romance totalement addictive, pleine de surprises et saupoudrée d'une touche de magie.

— France B.
0 commentaires
21 likes
Post précédent: Ne jamais dire Je t’aime – Élodie François

Articles similaires

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *