Sombre Aubrine

Ayant épousé un roi beaucoup plus âgé qu’elle et très occupé par les affaires du royaume, Aubrine s’ennuie.
Elle se laisse « distraire » par un écuyer, succombe à la tentation, et c’est le début d’une spirale où les amants se succèderont. Les disparitions et accidents malencontreux également. Hasard ou destin forcé ?
À vous de le découvrir …

Mon Avis

Une couverture que j’aime beaucoup. Aux couleurs de l’histoire d’Aubrine qui va nous être contée, sombre et rouge, avec un soupçon de magie, il se lie parfaitement à l’univers créé par l’auteure.

Intéressant et drôle

Une histoire qu’il m’a plu de lire. Un début ne présageant pas du tout la tournure des événements.
Un personnage principal Aubrine pleine de surprise, au tout début tellement douce et timide, mais qui s’avèrera bien plus surprenante et entreprenante.
Tantôt scandaleux, tantôt drôle, avec des comiques de situations qui m’ont beaucoup plu.

De sortie nocturne discrète en sortie nocturne discrète, Aubrine et Jehan sont devenus proches. Très proches. Trop proches. Mais le roi ne voit rien. Il est au contraire ravi de la bonne humeur retrouvée de son épouse. Il est d’autant plus heureux qu’elle s’apprête à lui donner un héritier. Il s’arrange pour être plus souvent près d’elle et il la couvre de cadeaux. Il est en outre heureusement surpris de s’apercevoir que, devenue plus sérieuse, elle l’encourage désormais à accomplir ses devoirs de bon souverain.

— Sombre Aubrine – Joëlle Brethes

Un conte pour adulte

L’histoire est toute en subtilité. Des scènes suggérées, juste ce qu’il faut pour que cela reste très élégant. Ce qui fait de ce roman un conte pour adultes où votre imagination vous plongera au cœur d’une foule d’aventures, tantôt brèves, tantôt passionnées ou encore rocambolesques.

Découvrir les travers d’Aubrine, qui doit tout à sa beauté, mais également ceux de nombreux hommes croisant sa route, sont intéressants. Ces derniers issus de diverses classes sociales, de métiers de tout ordre, mais aussi de caractères et de physionomies différentes, apportent à l’histoire une richesse dans la diversité et la multi-culturalité.

Jehan gît au sol dans une mare de sang,
percé au cœur par une flèche venue d’on ne sait où.
Le cri d’effroi d’Aubrine est démenti par l’éclat cruel de ses yeux…

— Sombre Aubrine – Joëlle Brethes

Des thèmes forts et une Aubrine intransigeante

Car oui il y en a, la famille et l’honnêteté sont les deux principaux thèmes forts à mon sens. Ceux méprisés par Aubrine et qui lui font cruellement défaut. Mais il est aussi question de la liberté de la femme, avec une Aubrine très libertine dans des temps où cela ne s’imaginait même pas, surtout pas pour une reine. Telle une mante religieuse, ou une veuve noire, elle va tisser sa toile autour de tous les hommes qui lui plairont. Belle et entreprenante, qui cédera à ses avances, assez osées pour une femme de l’époque, signera son arrêt de mort.

La plume de l’auteure mêle également différentes questions sociétales (grossesse, famille nombreuse, place de la femme, adultère, …) à une époque lointaine, où les moyens de contrôler la procréation n’existent pas encore. En découlera bien des surprises et des situations nous menant à réfléchir.

Joëlle Brethes a aussi placé dans son récit quelques touches d’humour (le choix des prénoms notamment), qui m’ont beaucoup plu. Sombre Aubrine est un livre plein de surprises.

Un roi aveuglé, une reine “dépravée”

Pris par ses responsabilités de souverain, le Roi …….. ne verra rien venir. Il aura peut-être quelques soupçons de ci de là, mais rien de très concret. Le pauvre roi n’aura de cesse de couvrir son épouse de cadeau, qu’elle médiera et qui en abusera même pour avoir tout ce qu’elle veut. Devenant terriblement capricieuse et médisante, elle qui était si douce, deviendra au fil du temps aigri et acariâtre.

Élias s’incline et s’apprête à repartir quand il capte le regard d’Aubrine.
Stupeur et envoûtement réciproque…
« Je le veux » pense Aubrine. « Il me la faut » décide Élias.

— Sombre Aubrine – Joëlle Brethes

Un univers médiéval

J’ai adoré plongé dans ce conte d’antan, où chevaliers, courtisans et autres palefreniers sont omniprésents. Les détails de l’époque sur les métiers, les objets,… sont très intéressants et vous plongeront dans l’ambiance du Moyen-Âge.

Les mots utilisés permettent de se perdre dans ces temps anciens et de parfaire son vocabulaire en langage soutenu 😉

Le cœur et les sens en jachère, Aubrine réfléchit. Et plus elle réfléchit, plus elle songe qu’elle a besoin d’un dérivatif à ses « tourments ». Mais la pudeur du garçon, manifestement puceau, a besoin d’être ménagée.
Il va falloir l’apprivoiser, le séduire… Comme ça va être intéressant !

— Sombre Aubrine – Joëlle Brethes

En conclusion

Un conte intéressant et des personnages qui ne laissent pas indifférents, auxquels on s’attache ou que l’on déteste. Une belle idée de l’auteure et un découverte surprenante.

Livresquement,
France B.

Auto-édition
Juin 2022 (124 pages)
Broché : 12,00€ – Ebook 2,99€
Lecture de Janvier 2022

Votre commande

Disponible dans les Espaces Culturels E.Leclerc Portail et La Réserve. Ainsi qu’à France Loisirs (Saint-Denis et Saint-Pierre) et à la Librairie Gérard.
Sur Amazon

Disponible dans l’Abonnement Kindle

0 commentaires
2 likes
Post précédent: Les parfums de l’âme – Tia Ferry

Articles similaires

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *