Les Vénusiennes, Tome 1 – Joëlle Brethes

La liaison houleuse d’Arès et d’Aphrodite s’est terminée par une rupture et par la création de deux civilisations antagonistes sur Mars et Vénus… Mais voici qu’un riche et pervers Terrien vient mettre le chaos là où s’était établi un fragile équilibre… Mythologie, magie et SF interviennent dans ce récit où l’intelligence et le courage de certains Terriens ne seront pas de trop pour rétablir un certain ordre et recréer des liens rompus il y a des siècles…

Mon Avis

La jolie couverture créée par Lezo (Bruno Dufestin) aux couleurs des plaines d’une planète lointaine met en évidence une jeune femme avec un arc, une guerrière semblerait-il et un animal assez spécial. J’ai adoré découvrir cette partie de l’histoire, une pure merveille d’imagination.

Une histoire de mythologie

Dans cette histoire complexe où se mêle mythologie, sciences fictions et monde futuriste. Les personnages quoique nombreux sont tous plus fascinants les uns que les autres.

Le côté mythologique est bien traité. L’histoire des deux planètes, Vénus et Mars, du Dieu Mars et de la déesse Aphrodite est très intéressante. Le peuple Vénusien, entre autre, a une culture autour de la Déesse Aphrodite qui est fabuleuse. Tant de détails, dans les attributions du peuple, dans leurs fonctions, dans leurs rites et coutumes, dans leurs secrets mystiques, … qui m’a propulsé dans mes cours de Mythologie et mon voyage en Grèce d’il y a de nombreuses années.

Les Chroniques vénusiennes racontent que, des milliers d’années auparavant, Arès et Aphrodite, excédés par la dictature de Zeus, avaient quitté l’Empyrée avec une poignée de dieux dissidents

— Les Vénusiennes, Tome 1 – Joëlle Brethes

Les personnages

Les Vénusiennes sont un peuple que j’ai apprécié découvrir. Femmes fortes, guerrières par la force des choses, mais dont l’organisation est inébranlable et fondée sur des bases antiques intéressantes. J’aurai adoré visiter l’antre de la Grande Prêtresse et sa fabuleuse bibliothèque en vrai, quoique les mots de Joëlle permettent de s’y projeter.

Eunyce était grande, mince et blonde. Ses yeux d’un mauve très clair, avaient toujours un air rêveur, et ses lèvres étaient figées sur un éternel demi-sourire. Son ample tunique flottait autour d’elle tandis qu’elle avançait d’un pas pressé vers la grotte sacrée

— Les Vénusiennes, Tome 1 – Joëlle Brethes

Les Martiens que nous découvrirons plus tard dans notre lecture sont aussi très intéressants, quoique certains soient très désagréables. J’ai adoré la scission entre les deux frères Gérius (rustre et macho) et son frère Alexandre (pacifiste et utopique). Ainsi que l’évolution du côté de Mars, qui promettait déjà d’être étonnante au vu de la situation de cette planète.

À Marcilium, la mégapole de Gérius, c’était l’effervescence. Le roi venait d’annoncer l’ouverture imminente des Grands Jeux annuels. Ceux-ci verraient s’affronter les « meilleurs » hommes du royaume […]

— Les Vénusiennes, Tome 1 – Joëlle Brethes

La Terre a beaucoup changé, elle est différente de ce que nous connaissons aujourd’hui. Les Terriens, plutôt stupides et cupides en partie, m’ont énervé et ont remis en lumière certains phénomènes de société réels qu’il reste à faire évoluer. Par la suite, la découverte d’autres personnages terriens sera plus agréable et l’ont se dit que l’humanité a peut-être un avenir.

Autrefois, il y a bien longtemps, la Terre était belle, verdoyante, accueillante. Mais la population se multiplia, les guerres aussi ; territoire, religion, course au profit et au pouvoir : tout était devenu prétexte à détruire […]

— Les Vénusiennes, Tome 1 – Joëlle Brethes

Un univers fabuleux

Joëlle Brethes a créé un univers intrigant, complexe et bien rodé. Malgré la quantité de personnages, le lecteur se retrouve facilement dans chaque civilisation. Je n’ai pas eu de mal à suivre et me remettre en mémoire les différents personnages lors des changements de point de vue et de planète. L’entremêlement des mondes est assez surprenant, mais il se fait à la perfection. Chacun ayant ses croyances, sa culture et ses valeurs propres.

Le côté machiste sur-développé, autant de certains Martiens que de certains Humains, m’a beaucoup dérangé. Le fait que les Vénusiennes soient traitées comme des objets et la façon de disposer de ce peuple par les humains m’a estomaqué. Mais je pense que c’est l’effet voulu de ce livre : être dérangeant, déstabilisant voir déconcertant. Et ainsi véhiculer un message fort sur cette face cachée que vous découvrirez et cette fin qui remet les choses à leur place.

Le combat des féministes est dévoilé au fur et à mesure de l’évolution de l’histoire est très intéressant. Ses femmes sont intelligentes, rusées et pleine de ressource. Découvrir leur identité et celle de leur espion m’a scotché.

Une lecture complexe entre trois planètes avec des personnages bien définis. Une histoire à l’évolution incertaine, mais menée de manière surprenante par l’auteure. Merci Joëlle et les Éditions la Plume et le Parchemin pour cette belle découverte.

Livresquement,
France

Éditions la Plume et le Parchemin
19 Juin 2018 (312 pages)
Broché 15,00 € – Ebook 6,99€
Dernière lecture : Septembre 2021

Votre commande

Librairie Gérard : PAR LA

Sur Amazon : ICI

Summary

Un beau moment de lecture entre SF et Fantastique. Le voyage entre les 3 planètes m'a beaucoup plu. Y découvrir des peuples différents et leurs cultures aussi. Les personnages sont intéressants. Les planètes dépaysantes, même la Terre. L'auteure a fait un beau travail de structuration pour créé un univers complexe fort intrigant. A découvrir !

— France B.
0 commentaires
10 likes
Post précédent: Le Murmure des Profondeurs – Charlie L.Post suivant: Le mystère de l’O.C.N.I – Joëlle Brethes

Articles similaires

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *