Isabelle Hoarau-Joly

Bonjour chères Book’Ineuses & Book’Ineurs, nous sommes de retour en cette journée internationale du droit des femmes, avec l’interview d’une auteure de notre île, spécialisée en ethnobotanique*. J’ai le plaisir de pouvoir vous présenter Isabelle Hoarau-Joly, multi-auteure et conteuse émérite.

On commence cette interview par un message qu’Isabelle Hoarau-Joly vous adresse chers lecteurs :

« Bonjour les lecteurs, je suis heureuse de parler de ma passion, l’écriture. »

 

Présentation

Hoarau Joly Isabelle, 64 ans, 3 enfants.
J’aime la nature, les plantes, les fleurs et les jardins, les romans et les contes.

Quelles études as-tu faites ? Quelles ont été tes orientations professionnelles ?

Doctorante en anthropologie spécialisée ethnobotanique.
J’ai travaillé longtemps comme conseillère d’orientation professionnelle, puis comme responsable d’équipe à Pôle emploi.

Et actuellement ?

A partir de cette année, autrice et raconteuse d’histoires, à temps plein.

Comment te verrais-tu dans une dizaine d’années ?

Je serai une icône de la littérature… réunionnaise en particulier. Je serai arrivée à 100 livres, j’en suis à 52 aujourd’hui. Je dois donc mettre les bouchées doubles.

 

Côté lecture

Dis-nous tout ! De quoi est composée ta bibliothèque ?

J’ai une bibliothèque de livres papier bien remplie

Numérique ?

Très peu numérique

Ton livre et ton personnage préférés ?

« Le jardin secret » de Frances Hodgson Burnett et « L’homme qui plantait des arbres » de Jean Giono

Ton personnage de livre préféré, celui que tu aimerais être ?

Wangari Maattai, la maman des arbres.

Ton auteur favori ?

Henri Ridder Haggard

Le style de livre que tu préfères ?

Les romans en particulier du XIXème siècle

Ce que tu lis actuellement ?

« La conquête du paradis » Judith Gauthier

 

Parlons de tes écrits

Depuis quand écris-tu ?

1980 – 25 ans

Quel a été ton premier écrit ?

Mon premier manuscrit n’a toujours pas été publié, car c’était de la science fiction et je n’avais pas trouvé d’éditeur à cette période.  

Mon 2ème manuscrit parlait d’une femme corsaire des Caraïbes et n’a toujours pas été publié, je vais m’y replonger.

De quoi t’inspires-tu ?

De mes rencontres, des idées qui me viennent, de mes voyages, de la nature, de mes lectures, de l’histoire…

D’où te vient le nom de tes personnages ?

J’aime beaucoup les prénoms un peu rares, exotiques, que je rencontre lors de mes dédicaces, mais aussi dans les prénoms créoles peu usités. J’en ai une liste.

Leurs caractères ?

Je mets en général l’accent sur un point de caractère ou une spécificité du personnage. Ce qui est frappant chez lui.

Les situations que tu décris ?

Je construis l’histoire autour du personnage.

Quel a été ton premier livre paru ?

Un recueil de poèmes paru en 1987 – Soleillade paru aux éditions de l’UDIR

Parmi tes écrits, lequel est ton préféré ?

Difficile à dire, mais peut-être mon roman autobiographique «  Les chants du silence »

Parmi tes personnages, ton préféré ?

Mon ami le requin « Albert » de l’album « Mais pourquoi donc le requin marteau est-il marteau ? »

Qu’écris-tu en ce moment ?

J’écris souvent 3 livres à la fois, je termine un album biographique sur un princesse esclave, un album sur un poisson particulier dans la collection des contes du pourquoi et un livre sur les fleurs comestibles.

Quel est le prochain livre à paraître ?

Ce sera « Ailleurs, le plus beau des pays », un album sur un voyage au Sénégal illustré par Griotte, qui devrait paraître pour le salon des écrivains voyageurs de Saint-Malo – 3 publications de prévues en jeunesse.

Où écris-tu le plus souvent ?

À mon bureau en face de l’océan. A Manapany les Bains, j’ai aussi un « atelier des mots » dans le Limousin, où je me retire l’été.

Dans quels endroits insolites as-tu écris ?

En mer sur le pont de notre voilier pendant le tour du monde. 

Aurais-tu une anecdote à nous raconter ?

A Zinguichor, pendant un périple en Casamance. J’ai rêvé de mon histoire dans laquelle il y avait le « tradipraticien » qui m’accompagnait, qui m’a dit alors que je n’étais pas un écrivain mais une chamane. Cette histoire est devenue un album « Comment le désert a disparu », qui a obtenu une récompense au salon international du livre jeunesse en 2013 – Sélection white raven

 

Ton dernier livre paru ?

« Les Fables de la Réunion » : C’est un recueil de fables du 19ème siècle en créole et en français. Lors du salon du livre de Paris 2019, j’ai découvert les fables de la Guyane, et je me suis mise à rechercher dans notre patrimoine ce que nous avions, j’ai ainsi découvert des fables créoles publiées en 1828 par Louis Emile Héry qui n’avaient jamais été publiées en français. L’idée m’est venue alors de les traduire et de les présenter au public, car il était important de retrouver l’esprit créoles de ces fables.
De plus c’était le premier livre écrit en créole, j’ai donc respecté la graphie et avec mon mari, Gérard Joly comme illustrateur il a pu être publié pour noël.

 

Quel est ton projet en cours ?

Il est difficile de parler de ces projets en cours, car tant que le livre n’est pas sûr d’être publié, on peut se faire récupérer le sujet. Je travaille donc sur un sujet ayant rapport à la mer, élément important dans mon travail d’écriture. Il s’agit d’une commande d’un de mes éditeurs.

 

Parlons de ton livre à paraître

Peux-tu nous donner son titre et sa date de parution ?

« Ailleurs le plus beau des pays » – Mai 2020

Que peux-tu nous en dire?

Ce sera un bel album avec des illustrations très tendres et douces, évoquant pourtant un sujet difficile

Comment t’es venue l’idée de ce livre?

J’ai écrit ce livre suite à des rencontres avec des jeunes lycéens en Casamance.

Ton inspiration ? 

Je suis souvent émue et attristée par ce désir d’ailleurs que vivent les jeunes, pensant que la vie est plus facile en Europe, où personne ne les attend et où ils vont être rejetés.

Où se déroule-t-il?

Au bord de l’Atlantique au Sénégal

Un petit résumé rien que pour nous ?

C’est un album sur l’immigration, un jeune Sénégalais qui rêve de partir pour l’Europe qu’il imagine un pays de Cocagne. C’est un livre qui a dormi dans mes tiroirs depuis mon dernier voyage au Sénégal en 2010.

Une anecdote particulière ?

J’adore ressortir des fantômes d’écriture qui dorment depuis longtemps au fond de mes tiroirs, c’est ainsi que j’ai publié cette année « Légendes amoureuses de Tahiti et des îles » que j’avais ramené de mon tour du monde en 2001

Y a-t-il des choses que tu aimerais dire à propos de ce livre ?

Je suis heureuse d’avoir enfin trouvé un éditeur pour le publier, car lorsque j’écris un ouvrage qui ne parle pas de la Réunion, c’est très compliqué de le faire éditer. C’est un petit éditeur parisien Pétra que j’ai rencontré lors d’un salon du livre à Ouessant, rendez-vous des auteurs insulaires.

Des remerciements ?

Je suis très reconnaissante à mes éditeurs, en particulier Orphie chez qui je publie depuis plus de 30 ans.

 

Book’In Quizz

Si tu devais choisir ce que tu étais ? un paille-en-queue, je me rapprocherai du ciel et des nuages

Un livre ? « Le dodo, mythes et légendes », j’aime particulièrement cet oiseau qui fait partie de mes nombreux livres.

Une saison ? L’automne pour ses couleurs chaudes et rouges

Une chanson ? « Une chanson douce » que me chantait ma maman…

Un film, une série ? « Tex Avery » une série de dessins animés américains des années 1940

Un personnage ? She, Ayesha une femme prêtresse immortelle

Un métier ? Exploratrice de terres inconnues

Un prénom ?  Isabelle me convient très bien

Une chose ?  Un éventail, j’aime beaucoup cet accessoire très féminin

Un animal ?  Une panthère noire, sublime se fondant dans la jungle

Un lieu ? Une oasis au milieu du désert

Une couleur ? Le bleu est partout dans mes oeuvres

Une douceur ?   Une corne de gazelle

Une citation ?

Il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec, on atterrit dans les étoiles

— Oscar WILDE

Sur cette très belle phrase nous terminons cette interview. Merci beaucoup Isabelle du temps que tu m’as accordé. Je te souhaite le meilleur dans tous tes projets et de bien profiter de tout ce temps dont tu disposes maintenant pour tes écrits et tes contes.

J’en profite pour vous donner rendez-vous, ce Mercredi 11 Mars de 14h à 17h, au Cinépalmes Sainte-Marie, pour rencontrer Isabelle Hoarau-Joly et découvrir ce fabuleux livre « Les Fables de la Réunion » (Éditions Orphie). Ce sera une après-midi Lecture de Fables et Dédicaces. Venez nombreux 😉

Et vous, chers Book’Ineurs, je vous dis à bientôt 😉 Ainsi qu’une belle journée à toutes les femmes 💐 (mais oui aux hommes aussi )

Livresquement,
France B.

Quelques livres d’Isabelle Hoarau-Joly

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Lexique :

*Ethnobotanique : étude des relations entre l’Homme et les plantes

0 commentaires
17 likes
Post précédent: Les Simpson déchaînés (28)Post suivant: Coulsoum – Le Gang des Lectrices

Articles similaires

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *